Contre la misérographie au sujet des personnes réfugiées

J’ai été contacté par la rédaction de d’une chaîne de télé de service public concernant une émission au sujet des personnes réfugiées.

Ils sont revenus vers moi dans un deuxième temps en m’expliquant que non profil ne correspond pas à ce qu’ils cherchent (un réfugiés en galère et en misère).

Ils voudrais quelqu’un qui vient de débarquer en France (en bateaux peut-être) mais qui parle bien en français!!! Comme beaucoup d’autres, ils ne voudrais pas parler des problèmes des personnes réfugiées, mais montrer leurs misères. Un traitement médiatique assez fréquent.

Blessé par ce comportement, je leurs ai dit que je suis votre confrère, journaliste spécialiste de l’Iran. Quant aux sujets pro, vous me regardez comme un réfugiés, mais aujourd’hui vous me dites que je n’ai pas un profil type de réfugié. Je suis quoi pour vous alors ?

J’ai décidé finalement de boycotter les médias de grande public au sujet des personnes réfugiées. Parce d’abord ils ne s’intéressent pas aux vrais problématiques. Ensuite je pense cela affecte aussi ma carrière professionnelle. Donc pas la peine de prendre la tête.

 

 

 

In this article

Join the Conversation