Aujourd’hui, j’ai fait ma première permanence à Singa France.
J’ai fait connaissance de Suzanne et Noreen, les nouvelles services sivique se Singa France. L’une travaille pour le développement international et l’autre au sein du programme CALM.

J’ai eu aussi l’occasion d’échanger avec Florence. Elle fait partie de superbe fond de dotation Entreprendre+, l’un des soutiens de valeurs de notre mouvement. Elle m’a raconté l’histoire de création de cette organisation. Elle mérite d’être raconté pour tous. Moi aussi de ma part ai parlé la vision de SINGA pour une société d’inclusion. Comme beaucoup d’autres, elle soutient SINGA parce qu’elle partage cette vision et elle pense que nous sommes parmi les rares mouvements citoyens qui la représente.

Quand on travaille autour de la grande table de Kowanda, on a l’occasion d’observer le quotidien de l’équipe CALM. J’ai donc eu la chance de voir, du prêt, comment Léopoldine, Ben Nasser et Noreen poursuivent leur travail d’équipe. Ils sont formidables et très patients quant à faire face aux problèmes ou gérer les situations complexes et compliquées. Brahim, qui fait parti de l’équipe de Kiwanda nous a rejoint avec ses sourires. Il remonte le moral. 😊

Entre temps, j’ai demandé à Abdu, le big boss de Kiwanda, un transmute. Ça lui a coûté 10 abdos. 💪😎

J’ai fait aussi connaissance d’Anastasia. Elle vient de commencer son travail à côté de Guillaume (@thesingaman). Ils vont bientôt exploser SINGA, mais dans une bonne direction. 😉 Pour l’anecdote, elle disait que lors de la victoire de Trump, il y avait des gens en Russie qui ont fêté ça parce qu’ils considérait leur propre victoire. J’adore les russes et j’ai une faiblesse pour leur langue. 🇷🇺

Enfin, j’ai rencontré un jeune start-uper iranien. Il a admiré le concept de SINGA. Nous avions beaucoup centres d’intérêt communs. Une belle discussion qui va probablement aboutir à un collaboration créative.

In this article

Join the Conversation