Allez ! Transmutez vous où vous êtes – #MySingaDay-3

Le matins, arriver à Kiwanda, l’équipe de SINGA Commons est autours de la table. Je vois six personnes, mais j’entends d’autres voix. Ce sont nos camarades de Lyon, de Montpellier, de Lille, de ST Étienne, de Grenoble et ainsi de suite.

Après ma twitte, Guillaume me rappelle qu’on avais nos potes de Barcelone qui était dans la réunion via téléphone. Voici SINGA officiellement présent à Barcelone.

Cédric le Libre

Chaque mardi, j’essaie de recevoir une personnalité de la société civile chez nous. Ca tombe bien. Cette semaine nous avons eu la chance d’accueillir Cédric Herrou, avec Marion. Une rencontre préparé par Vincent, patron de CALM, riche d’échanges avec Cédric. Je le trouver un homme très simple et très humble. Sans doute, un entre vu avec une personne pareil est inspirant. C’est le cas avec Cédric. Nous y attendions. Il est intéressé par nos actions. Avec Guillaume, nous l’expliquons l’histoire et les démarches de SINGA. Chaque fois que Guillaume raconte comment nous sommes arrivés à là, le stade où nous nous trouvons, j’apprends quelques choses de nouveau. Chaque fois je découvre un nouvel aspect de SINGA. Dommage que tous ça, faute de moyens, ne sont pas bien documentés. Nous allons trouver bientôt une solution.

Michel Toesca, réalisateur du documentaire Libre, est avec nous (plutôt avec Cédric 😉 ). Un film que retrace trois ans d’engagement de Cédric. J’avait l’occasion d’intervenir suite à la projection de Libre à l’Espace Saint-Michel.

Olivier le Grand

Pour notre équipe relativement jeune, mais bien expérimenté, avoir quelqu’un encore mieux expérimenté, c’est un atout indispensable. Surtout quand il s’agit d’Olivier Lebel. Nous avons de la chance de l’avoir à nos côtés dans le Conseil d’administration. Je suis convaincu qu’à la fin du mandat, nous remarquerons sa marque. Lui comme Hamze sont présent à Kiwanda lors de cette permanence.

Goodbye les copains

La fin de la soirée, il y a le pot de départ de Léopoldine (CALM), Inesse (Finkela), Olivier (Finances), Amélia (Commons) et Brahim (Kiwanda). Un moment touchant. L’expérience montre que le départ à SINGA n’est pas la fin de relation avec la communauté. La preuve, ce soire là, c’est la présence de beaucoup d’autres anciens salariés et stagiaires mais aussi les autres membres de SINGA. Inna, Juliette, Foday, Quentin, Anaïs, et d’autres, ils étaient tous là.

Transmute général

Après les discours touchants, surtout ceux de Foday et de David (il est fort ce mec dans les discours créatifs et inspirants), nous avons tous droit à un transmute général, dont vous trouver la photo ici-bas. Qu’est-ce que c’est un transmutes, je vous expliquerait la prochaine fois. Mais entre temps, j’invite les autres membre de la communauté d’écrire leurs interprétation de cette pratiques. Laissez-moi ici un commentaire pour les lecteurs de cette chronique. Je les publierai tous dans mon prochain billet.

 

 

In this article

Join the Conversation

1 comment

  1. Zéa Répondre

    Transmute, ou comment fédérer dans l’effort ! 😉